Quel est le bon moment pour présenter ses condoléances ?

Présenter ses condoléances à la famille d’un défunt est un devoir que l’on ne doit y manquer. Cela s’applique surtout quand on a connu la personne et sa famille. C’est une façon d’honorer la mémoire du défunt et pour apporter du réconfort à sa famille. Néanmoins, on ne peut présenter ses condoléances à tout moment. Quel est alors le moment idéal pour le faire ? Nous allons en parler dans les prochaines lignes de cet article.

Une personne proche : Le plus rapidement possible

Si la personne décédée est proche de vous, vous devez vous rendre au chevet de la famille le plus rapidement. En effet, si vous avez un lien d’affinité solide avec le défunt, ses proches s’attendront à vous voir dès que la mort est prononcée. Parfois, il arrive même qu’une personne proche soit déjà au chevet d’une personne lors de ses derniers instants. Si vous n’avez pas eu l’occasion avant cela, vous pouvez discuter des derniers détails et voir si la personne a pu souscrire à un contrat obsèques.

Si vous êtes assez proche de la personne, vous pouvez vous rendre sur les lieux du décès. Vous pourrez alors en profiter pour présenter vos condoléances à la famille. De plus, cela vous permettra de leur tenir compagnie durant ce moment difficile. C’est donc le moment opportun pour montrer votre solidarité envers les proches du défunt.

Durant un événement aussi dur, la famille a besoin de tout le soutien disponible pour aborder cette perte. C’est pour cette raison que vous rendre le plus tôt possible auprès des proches du défunt est important. Si le décédé est un collègue de travail et que vous êtes un de ses supérieurs, rendez-vous rapidement auprès de la famille. Ses proches seront contents de voir qu’au-delà du travail vous avez de l’estime pour votre défunt collègue.

Au moment ou après les funérailles et la veillée

Généralement, la veillée commémorative est le bon moment pour présenter ses condoléances à la famille. Effectivement, c’est l’occasion idéale pour ceux qui ont côtoyé le défunt ou encore les connaissances de la famille pour apporter des mots réconfortants à ses proches. Après cela, on peut aussi rester un moment auprès d’eux pour leur apporter du soutien et pour ne pas les laisser seuls dans cette épreuve.

Si vous n’avez pas pu vous rendre aux funérailles et/ou à la veillée pour présenter vos condoléances, vous pouvez le faire quelques jours après. Pour cela, vous devez rentrer en contact avec les proches du défunt. Ensuite, vous conviendrez avec eux d’un jour où vous pourrez leur rendre visite pour présenter vos condoléances.

Vous ne devez cependant plus présenter vos condoléances après une certaine période après l’inhumation ou la crémation. En fait, la famille commence à faire son deuil et à se reconstruire un mois après la perte de leur proche. Ce qui fait qu’en présentant vos condoléances durant cette période, vous allez raviver des plaies sur le point de cicatriser.

Conclusion

Pour conclure, on peut dire que le moment pour présenter ses condoléances dépend de l’affinité que vous avez avec la personne décédée et sa famille. Néanmoins, vous n’avez pas besoin d’être quelqu’un de très intime pour adresser rapidement des mots réconfortants aux proches du défunt.

Présenter vos condoléances quelque temps après le décès vous permettra d’apporter votre soutien à la famille qui en a besoin à ce moment-là. En effet, c’est pendant les premiers temps que la douleur est la plus forte.

Toutefois, si vous n’avez pu présenter vos condoléances dans une durée d’un mois après le décès, ne le faites pas avant un petit moment. C’est durant le deuxième mois après l’inhumation ou la crémation que la famille commence à se reconstruire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *